La communication durable: c’est quoi ?

 

La communication durable, que l’on appelle aussi communication responsable ou éco-communication, est une communication qui tente de réduire son impact sur l’environnement. Elle a pour objectif de repenser les moyens de communication traditionnels afin de proposer des solutions alternatives respectueuses de l’environnement. Il s’agit de travailler à la fois sur la manière de transmettre et sur le contenu des messages.

Durable sur la forme (et les moyens utilisés)

Faire de la communication “durable” c’est avant tout utiliser des supports de communication et des outils qui sont durables. Il s’agit d’utiliser des outils à faible impact sur l’environnement, qui sont pensés sur le long terme, que l’on appelle des produits “éco-conçus”*. Par exemple, travailler avec une imprimerie certifiée “Imprim’Vert” et utiliser majoritairement du papier recyclé pour les supports papiers permet de réduire l’impact environnemental d’une brochure ou de cartes de visite.

Les moyens de communication concernés sont aussi bien les supports physiques (comme les impressions) que les supports numériques (les emails, les sites internet, etc.)
La pollution numérique est un phénomène encore peu connu qu’il faut pourtant avoir conscience afin de proposer des solutions alternatives toutes aussi efficaces et percutantes. Par exemple, créer un site internet écologique consiste à créer un site allégé, qui ne pèse pas lourd sur les serveurs, et qui ne nécessite pas trop d’énergie au chargement. Il aura en plus l’avantage d’être plus rapide à charger (et donc mieux référencé). C’est donc à chaque fois un “win-win”: pour l’entreprise et pour la planète.

* L’éco-conception consiste à prendre en compte l’impact écologique, humain et éthique d’un projet à chaque stade de sa conception et de sa mise en œuvre. On intègre ainsi « l’environnement dès la conception d’un produit ou service, et ce lors de toutes les étapes de son cycle de vie », selon la définition du terme par l’AFNOR.

Durable sur le fond (et les messages véhiculés)

Quand on parle de communication durable, ou de communication responsable, on vise également à prendre en compte les messages véhiculés par une campagne de communication. Le contenu des messages et ce qu’ils véhiculent ont leur importance et doivent être transparents et sincères.
Transparent: dans la mesure où les messages ne doivent pas cacher volontairement une information importante pour le consommateur (pour le client).
Sincère: l’information ne doit pas être déformée, modifiée ou amplifiée.
Par exemple, le “greenwashing” que pratiquent de nombreuses entreprises consiste à présenter l’entreprise comme étant plus “verte” et plus responsable qu’elle ne l’est réellement. Une entreprise peut, bien évidemment, parler de ses gestes écologiques et de ses avancées dans la matière, mais si son but premier est de nuire à l’environnement, il y a donc une incohérence entre sa communication et son action.

 

La communication de PRIMAVERA

Au moment de me lancer en tant qu’indépendante dans la communication, j’ai été face à un sacré défi: Comment vivre de ma passion (la communication) tout en respectant mes valeurs écologiques et humaines. Mon désir a vraiment été de mettre sur pieds une activité qui limiterait – le plus possible – son impact environnemental. Je souhaitais proposer des services et des produits qui seraient durables, responsables, éthiques.

C’est ainsi que je me suis intéressée à la communication responsable et à toutes les ressources qui fleurissent depuis ces dernières années pour proposer une autre manière de communiquer. Cette communication alternative fait partie des valeurs centrales de PRIMAVERA et est, j’espère, ce qui la différencie aussi.
Tout n’est pas encore parfait et il reste encore de nombreux progrès à réaliser, mais PRIMAVERA s’engage dans la voie des bonnes pratiques écologiques, éthiques et responsables.
Vous pouvez retrouver les engagements de PRIMAVERA dans la charte de communication durable.

 

Pour en savoir davantage sur le sujet